PANDORA

Aujourd’hui j’ai enfermé mes démons dans une boîte. J’ai fermé cette boîte, je peut l’ouvrir. J’ai caché cette boîte, je sais où elle se trouve.

Mes démons sont partout, je les ai enfermés dans cette boîte.

J’avais déjà mis mes démons dans une boîte, c’est la première fois que j’enferme mes démons dans une boîte. Je me sens forte, je me suis déjà senti forte.

Ce n’est pas la même boîte. J’avais le droit de l’ouvrir, je peut l’ouvrir. J’ai toujours le droit.

Je peut la remplir. J’ai le droit de la remplir. J’avais le droit de la remplir.

Dans cette boîte j’ai enfermé mes démons.

Je peut les reprendre, j’avais le droit de les reprendre. Je n’ai pas le droit de les reprendre.

Je n’avais pas peur d’une boîte, je n’ai pas peur de la boîte. J’aimais les boîtes, j’aime cette boîte.

(Quelquefois je me dis que je pourrais peut être faire de l’écriture mon métier mais les moments d’inspiration sont souvent trop tard dans la nuit… )

(Sometimes i think i could be a writer but these inspiring moments are too late in the night…) 

Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s